Photos de Truites, varions nos prises de vues...



mais évitons les erreurs pour gracier utilement !

Lorsque vous épargnez une truite en réunissant toutes les chances afin qu'elle survive,
vous avez ce sentiment léger d'un acte responsable et utile.



.....Cet article est destiné à tous les pêcheurs, qu'ils soient pratiquant du no kill intégral, d'une pêche raisonnée ou simplement respectueux des poissons n’atteignant pas la taille légale de capture. Ces quelques lignes sans prétention ont aussi pour but de donner des idées afin de varier nos prises de vue photographiques tout en sensibilisant les pêcheurs afin qu'ils évitent certaines erreurs lors de la manipulation des truites destinées à être graciées et rendues à la rivière.


.....Quels que soient les clichés que vous prendrez, agissez rapidement et en prenant les précautions nécessaires pour relâcher votre poisson dans les conditions optimum à sa survie. N'oublions pas que le poisson subit un traumatisme sévère une fois piqué et à cela se rajoute parfois une longue séance photos... Certaines règles élémentaires parfois oubliées doivent pourtant être respectées afin que vos clichés souvenirs ne deviennent pas fatals aux poissons que vous souhaitez épargner. Rendre un poisson moribond à la rivière n'a aucun sens, je préfère personnellement, dans ce cas, lui rendre honneur en le dégustant après ma partie de pêche. J'ai moi-même fait certaines erreurs par le passé et peut-être en fais-je encore... Il n'est jamais trop tard pour se remettre en question et sauver quelques farios. Pour ce faire, il convient d'adopter certains comportements et d'en proscrire d'autres. C'est aussi la raison de cet article.

.....Si vous faites le choix de photographier votre poisson vivant mais de le conserver par la suite, évitez lui, là aussi d'inutiles souffrances, agissez vite ! Consommer des truites fait partie du plaisir de la pêche mais par respect et par éthique, ôtez la vie du poisson rapidement et ne le laissez pas agoniser pendant un longue séance photos (ou au fond du panier).



.....L'idéal pour relâcher un poisson dans les meilleures conditions serait de "l’épuisetter", de le décrocher, ceci sans jamais le toucher ou le sortir de l’eau. Après l'avoir laissé récupérer il faudrait ensuite positionner l'épuisette de manière à le laisser repartir seul. Nous sommes là, bien loin des réalités du bord de l'eau mais ce sont pourtant les gestes idéaux pour gracier une truite.



Photo: Fred
Le filet à nœud n 'est pas l'idéal!
.....Après le combat, décrochez votre truite et maintenez-la dans l’eau à l’aide de votre épuisette .
Vous pourrez ainsi prendre le temps de poser votre canne, de saisir votre appareil, de l’allumer, vous assurer de son réglage et de vous positionner idéalement.
.....Ce laps de temps vous parait peut-être infime mais n'oubliez pas que la truite après une lutte pour la vie a tout donné, ne lui infligez pas une séance de stress et d’apnée supplémentaire qui diminueraient ses chances de survie.

.....Évitez au maximum de manipuler votre poisson.

Dans le cas contraire, pensez à mouiller vos mains afin de protéger le mucus qui joue un grand rôle dans la défense du poisson contre les infections de type mycoses ou autres.

.....Veillez à ne jamais serrer ou exercer une trop grande pression en saisissant votre poisson tout en lui évitant une chute au sol car, vous pourriez causer des lésions graves et irréversibles au niveau de ses organes internes.


.....Après une courte et brève séance photo, choisissez un endroit ou le courant est le plus faible afin d'éviter que votre poisson mal remis parte à la dérive. Pensez à maintenir votre prise face au courant et attendez que le poisson reparte seul. Ré oxygénez si nécessaire votre truite en lui faisant faire des va-et-vient, toujours face au courant, afin d’augmenter l’échange entre les branchies et l’eau.

.....Quand le poisson manifeste l’envie de repartir il est alors temps de le laisser glisser lentement entre vos doigts et d'apprécier le moment.



Cas extrêmes:

.....Il nous arrive parfois de pêcher un secteur qui de part sa configuration rend impossible la possibilité de se mouiller les mains au moment de la prise car l'eau est en contrebas et inaccessible. A cela se rajoute l'impossibilité de descendre pour relâcher délicatement les prises non maillées ou épargnées.

.....Mais alors que faire? Je n'ai aucune solution miracle... si ce n'est peut-être d'emporter avec vous quand vous pêchez ce type de parcours, en connaissance de cause un chiffon très doux que vous mouillerez à chaque fois que vous en aurez l'occasion, et qui vous servira à tenir votre truite le temps du décrochage. Ce sera peut-être la solution... la moins mauvaise.


.....Concernant la remise à l'eau, là aussi pas de solutions miracles mais sachant que vous ne pourrez en aucun cas ré oxygéner votre poisson car la berge trop abrupte ne vous permet pas d'accéder à l'eau, je vous incite à relâcher votre poisson immédiatement, sans faire la moindre photo. Après le décrochage cherchez le point le plus proche de l'eau, accroupissez-vous afin de diminuer la hauteur et d'assurer a votre truite le choc le moins violent possible lors de son retour à l'eau. Ce sera, peut-être, là aussi, la solution... la moins mauvaise.



La bonne question : Mais alors combien de temps peut-on laisser une truite en dehors de son élément pour prendre une photo ou un plan vidéo en minimisant les risques ? Je ne vous donnerai pas de durée précise mais un indice. En 10 secondes un appareil photo numérique permet de prendre très largement 5 clichés et il est conseillé pour une vidéo d'éviter les plans fixes de plus de 7 secondes...

A savoir : Un poisson qui repart sans difficultés apparentes ne veut en aucun cas dire qu 'il survivra par la suite.Des recherches indiquent que la majeure partie de la mortalité se produit quelques temps après la remise à l’eau.


A noter : Si vous décidez de gracier vos truites l’épuisette peut s'avérer être un outil indispensable. Son intérêt principal est d’écourter un combat mais aussi de laisser récupérer votre prise (et vous parfois... de vos émotions) pendant le temps nécessaire à la préparation de vos clichés. A éviter aussi les diamètres de fils trop fins qui ne permettent pas d'abréger la "mise au sec".



Le saviez-vous ?

Le cœur d’une truite se situe entre les deux branchies au-dessus des nageoires pectorales.


_____________________________________




Quelques conseils techniques pour réussir vos photos :

.....Il est important d’ôter ses lunettes polarisantes avant de prendre vos clichés car la polarisation augmente le contraste et supprime les reflets ce qui aura pour effet de fausser votre perception de l'image à travers l'écran de votre appareil.

.....Pensez à activer la stabilisation de votre apn, cette fonction vous évitera certains flous de bougé.

Lors de la prise de vos clichés ne vous obstinez pas à obtenir un cadrage parfait, ne l’oubliez pas le chrono pour la vie tourne. Vous pourrez recadrer vos photos en post traitement.



Mode: Auto,A ou IA
selon le fabricant
.....Concernant les réglages de votre appareil, nous sommes avant tout des pêcheurs et non des photographes, nous ne nous lancerons donc pas dans des réglages et conseils techniques. Le mode IA (réglage automatique) s’avérera efficace dans la plupart des situations et vous permettra de prendre de bons clichés.
.....Le mode automatique a été utilisé pour prendre les photos de cet article pour un résultat très correct.

.....Ne pas hésiter à utiliser certains réglages spécifiques proposés par les fabricants. Si vous décidez de prendre votre truite en mouvement encore au bout de votre canne privilégiez le mode sport, ce mode figera la scène afin d’obtenir une image nette et piquée. Vous pouvez aussi utiliser le mode rafale de votre appareil afin d’augmenter vos chances de réussite.

Mode: Sport
(Priorité vitesse)


.....Attention les grandes journées ensoleillées ne sont pas forcément les amies du photographe, les conditions de forte luminosité ont tendance à "cramer les couleurs". Préférez donc si c'est possible pour faire vos photos une zone abritée des rayons directs du soleil (ce qui est en plus une bonne chose pour votre poisson) pour un bon contraste et un bon rendu de la robe de votre truite. Pensez à vous positionner de manière à éviter les reflets.
.....Il est aussi possible d'équiper son appareil d'un filtre polarisant afin d'éliminer les reflets et accentuer les contrastes et les couleurs.

.....Emporter toujours avec vous un chiffon adapté pour nettoyer l’objectif de votre appareil en cas de besoin, cela vous évitera peut-être de perdre la photo de la truite de votre vie à cause d’éclaboussures ou d’éventuelles traces de doigts sur l’objectif.


Les prises de vue.



La truite est présentée tenue dans la main.



Photo: Fred


Avantages :

.....Le poisson peut être présenté de manière à obtenir un bel arrière-plan, paysage ou rivière.

.....Placer le de manière à obtenir un très bon rendu des couleurs de la robe en évitant les reflets.

.....Cette façon de présenter votre truite donne une idée de la taille du poisson.


Inconvénients :

.....Le poisson est manipulé, s’il se met à gesticuler, l’on peut dans un mauvais réflexe serrer ou exercer une trop grande pression en causant des dégâts irréversibles.

.....Suite à un mouvement brusque le poisson peut chuter au sol ce qui pourrait aussi engendrer des lésions graves.

.....Impossibilité seul de maintenir un poisson de belle taille et de réussir à le cadrer dans son intégralité. Autre désavantage l’esthétique générale, le bras et la main occupent une place importante sur la photo.



Le poisson doit être maintenu en permanence au-dessus de l’eau afin de diminuer les risques en cas de chute.



La truite est laissée dans l'eau et maintenue d'une main.



Photo: Fred


L'angle de cette prise de vue permet de présenter votre truite dans la diagonale de la photo.


Avantages :

.....Le poisson reste dans son élément et n'est pas saisi mais juste maintenu, pas de risque de serrage ni de chutes malencontreuses.

.....La truite est photographiée posée dans une fine couche d'eau ce qui a l'avantage de préserver le mucus.

.....La main et le bras prennent moins de place sur le cliché.

.....Il suffit de légèrement incliner le poisson pour obtenir un très bon rendu des couleurs de la robe tout en évitant les reflets.

.....Cette façon de présenter votre truite donne une idée de la taille du poisson.


Inconvénients :

.....Difficultés de prendre suffisamment de recul pour cadrer une grosse truite dans son intégralité.

.....Par temps ensoleillé, veiller à ce que l'ombre de votre main ne couvre pas la tête de votre poisson.





La truite est photographiée dans l'épuisette.



Photo: Fred


Sur cette photo l'arrière-plan composé d'herbe bien verte fait joliment ressortir le poisson.


Avantages :

.....Le poisson n'est pas manipulé et vous pourrez le décrocher sans même à avoir à le toucher.

.....Il est facile en jouant sur le filet d'obtenir un angle permettant d’éliminer les reflets.

.....Le bras ou la main ne vient pas "parasiter le sujet".


Inconvénients :

.....Il est difficile de photographier un beau poisson dans sa totalité car courbé ou masqué parfois par une partie du filet.

.....Cette façon de présenter votre truite ne donne pas toujours une idée de la taille du poisson.





La truite est posée et photographiée non maintenue dans une fine pellicule d'eau.



Photo: Fred


Dans cette position confortable la truite reste en général très calme.


Avantages :

.....La truite est photographiée posée dans une fine couche d'eau ce qui a l'avantage la aussi de préserver le mucus.

.....Certainement la meilleure prise de vue pour les poissons de belle taille quand on n'a pas la chance d'avoir un partenaire de pêche présent pour réaliser le cliché. Si en plus l'épuisette est présente la photo donnera une idée assez précise de la taille du poisson. De plus la truite est en général plus calme que lorsqu'elle est maintenue. Il est facile de prendre le recul suffisant pour cadrer le poisson dans son intégralité.


Inconvénients :

.....Il n'est pas toujours évident de positionner la truite et de trouver l'angle parfait pour éliminer les reflets sur le poisson.

.....Pas toujours facile de trouver l'endroit idéal où l'on peut poser la truite et ceci dans peu d'eau.






La truite est photographiée au bout de la ligne.



Photo: Fred


Cliché dynamique qui en plus révèle la superbe robe de cette fario .


Avantages :

.....Cette prise de vue pas très fréquente sort un peu de l'ordinaire.

.....Le poisson est photographié dans son milieu et ne subit pas d'apnée le temps de la photo.

.....Il peut être décroché et libéré dans la foulée.


Inconvénients :

.....Difficile à réaliser car photographier en tenant une canne n'est pas forcement évident.

.....Nombreux loupés sans filtre polarisant à cause des reflets de l'eau. Il peut être malgré tout réussi sans filtre, c'est le cas du cliché présenté. Ne pas hésiter à utiliser le mode sport de votre appareil pour obtenir une image nette.




La truite est photographiée en vue subaquatique.



Photo: Jérôme


La photo est réalisée après la remise à l'eau pendant la récupération du poisson.


Avantages :

.....L'avantage est de pouvoir "mitrailler" indéfiniment, enfin, jusqu'au moment où la truite décide de repartir.

.....Avec un peu de chance sur la quantité on arrive à obtenir une ou deux photos convenables.


Inconvénients :

.....Posséder un apn étanche, c'est mieux!

.....Techniquement difficile à réaliser car la photo est prise au jugé (à moins que vous soyez équipé pour la plongée).



_______________________________


.....La liste n 'est pas exhaustive mais je vous ai exposé ici six prises de vues différentes avec les principaux avantages et inconvénients.

Évidemment il y a une multitude de variations en modifiant l'angle de vos prises de vue.


.....Il n 'y a plus qu 'à ...


.....Bonne pêche, bonnes photos et surtout libérez vos prises dans les meilleurs conditions possibles pour une pratique du no kill ou d'une pêche raisonnée éthique et utile.


Fred


Revenir à la page d'accueil