NATURE ET PASSIONS
BIENVENUE SUR NATURE ET PASSIONS, le forum des passionnés de pêche à la truite et de nature.

Pour accéder à l 'intégralité du forum,vous devez vous enregistrer et vous présenter.

Bonne visite.


Pollution en Isère...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pollution en Isère...

Message par Sempre Sainté le Ven 10 Fév - 9:04

... de l'eau potable !
Malgré qu'on soit non-conforme ça reste consommable 
Alors que penser des rivières du secteur ?
Ce qui est inquiétant c'est qu'on retrouve des taux trop élevés d'un produit non utilisable depuis 2003 ...


Ces pesticides qui troublent l’eau du robinet

Selon l’UFC-Que Choisir, la qualité de l’eau fournie est irréprochable dans la majorité des cas, à l’exception de quelques communes de Nord-Isère.
La mauvaise nouvelle c’est que les habitants de 18 communes du Nord-Isère consomment de l’eau contenant des pesticides ou du plomb. La bonne nouvelle, c’est que dans aucune des communes, on a les deux. Et cela, c’est l’UFC - Que Choisir qui le dit.

L’autre bonne nouvelle, c’est aussi l’UFC-Que Choisir qui la donne. À la suite d’une étude nationale basée sur 50 critères réglementaires : 99 % des Isérois peuvent boire de l’eau du robinet en toute confiance. Et la mauvaise nouvelle associée, c’est que le 1 % restant se situe particulièrement dans le Nord-Isère.

Une eau non conforme, mais potable
Au total, il aurait été détecté la présence de pesticides dans l’eau du robinet de treize villages nord-isérois. L’eau de 70 % de ces communes est gérée par le syndicat mixte des eaux Dolon-Varèze. C’est le captage du Ronjay, desservant les communes suivantes en eau, qui est à la source de cette présence : Chalon, Cour-et-Buis, Monsteroux-Milieu, Montseveroux, Pisieu, Pommier-de-Beaurepaire, Primarette, Revel-Tourdan et Saint-Julien-de-l’Herms. L’eau forée au Ronjay concerne 20 % de l’eau distribuée par ce syndicat, qui en fournit un million de m³ par an à ses abonnés.

Au syndicat des eaux Dolon Varèze, on prend très au sérieux le suivi des pesticides azotés. « L’eau que nous distribuons est non conforme, mais potable », assure Samuel Rochas, son directeur. « L’eau est consommable, sinon il y a longtemps que l’on aurait fermé les robinets », promet Mme Claude Nicaise, la présidente du syndicat.



Depuis que les pesticides azotés sont suivis, l’atrazine (désherbant utilisé principalement en culture de maïs) et le déséthylatrazine, son principal métabolite, sont identifiés dans les eaux du captage du Ronjay. L’atrazine est interdit à la vente depuis 2002, et depuis septembre 2003, il y a une interdiction totale de son utilisation.

Les limites de concentrations fixées par l’Union européenne pour l’eau potable sont de 0,1 microgramme par litre. Celui fixé par l’Organisation Mondiale de la Santé est de 2 microgrammes. « Depuis, le syndicat dispose d’une dérogation, pour poursuivre la distribution de l’eau pour la consommation humaine, avec des valeurs maximales autorisées de 0,3 microgramme », explique Samuel Rochas, sachant que ces valeurs ne sont jamais atteintes.

Le taux d’atrazine tend à diminuer, même si, suivant les niveaux de la nappe d’eau, des dépassements ont été observés de juin 2013 à juin 2015, et de nouveau en mai 2016. « Nous ne sommes pas bons sur un paramètre, mais nous sommes conformes sur la somme totale des pesticides », assure le directeur.

Un travail avec les agriculteurs
Pour améliorer cet unique paramètre, le syndicat n’est pas resté inactif. Il a travaillé sur des mesures visant à améliorer la qualité de l’eau sur son réseau. « Les agriculteurs ont eu conscience du problème. Ils ont pris des dispositions et nous travaillons beaucoup avec eux », assure Mme Claude Nicaise.

Le captage du Ronjay est estampillé “Grenelle”. À ce titre, il bénéficie d’aides financières. Dans ce cadre, un chargé de mission pour mettre en place des actions a été engagé par Bièvre Isère Communauté. Parmi les actions, une convention a été signée entre les agriculteurs et différents partenaires.

En attendant que ces actions portent leurs fruits, le directeur du syndicat mixte Dolon-Varèze va adresser un courrier aux usagers, pour leur expliquer la non-dangerosité de l’eau. Mais cela suffira-t-il à dissiper les doutes ?


_________________
Laurent
"La passion fait de nous un peuple sans raison"
avatar

Sempre Sainté
+ de 1000 posts
+ de 1000 posts

Date d'inscription : 04/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution en Isère...

Message par pappy-jeff le Ven 10 Fév - 9:45

C'est pollué ou ce ne l'est pas, il y a des cotas  à ne pas dépasser, mais il est facile aussi de les mettre à sa sauce et tout le monde il est content.
Trois organismes qui ne sont pas fichu de se mettre d'accord
’Union européenne pour l’eau potable sont de 0,1 microgramme par litre. Celui fixé par l’Organisation Mondiale de la Santé est de 2 microgrammes. « Depuis, le syndicat dispose d’une dérogation, pour poursuivre la distribution de l’eau pour la consommation humaine, avec des valeurs maximales autorisées de 0,3 microgramme 
De qui se moque t-on??????
Il y en a des payer à rien foutre
A+

_________________
Jean-François       

Il vaut mieux se perdre dans sa passion, que perdre sa passion
avatar

pappy-jeff
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution en Isère...

Message par RV74 le Ven 10 Fév - 11:13

Sempre Sainté a écrit:... de l'eau potable !
Malgré qu'on soit non-conforme ça reste consommable 
Alors que penser des rivières du secteur ?
Ce qui est inquiétant c'est qu'on retrouve des taux trop élevés d'un produit non utilisable depuis 2003 ...

Malgré qu'on soit non-conforme ça reste consommable     Mais oui puisqu'ils ont obtenu une dérogation aux normes Européennes qui sont largement plus contraignantes que celles de l'OMS. Braves gens dormez tranquille vous ne risquez rien 
Alors que penser des rivières du secteur ?    ben qu'elles ont une pure conforme au taux dérogatoire
Pour le 3ième point il ne faut pas se faire d'illusion, il était à la vente jusqu'en 2002 certains avaient sans doute des stocks et il a du être utilisé bien après 2003. En plus c'est pas parce on arrête l'utilisation qu'il disparaît rapidement des sols (idem pour les PCB, métaux lourds, retombées de Tchernobyl, Fluor, ...) il faut du temps pour que les sols se régénèrent, d'autant plus que si ça a été bien pollué on a détruit la faune microbienne et toutes les petites bébêtes utiles.
Conséquence: la mort des sols
Un peu d'espoir avec l'Agro-écologie  mais le chemin sera long et semé d'embuches

_________________

René
avatar

RV74
Equipe N&P
Equipe N&P

Date d'inscription : 01/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pollution en Isère...

Message par RV74 le Ven 10 Fév - 11:28

pappy-jeff a écrit:C'est pollué ou ce ne l'est pas, il y a des cotas  à ne pas dépasser, mais il est facile aussi de les mettre à sa sauce et tout le monde il est content.
Trois organismes qui ne sont pas fichu de se mettre d'accord
’Union européenne pour l’eau potable sont de 0,1 microgramme par litre. Celui fixé par l’Organisation Mondiale de la Santé est de 2 microgrammes. « Depuis, le syndicat dispose d’une dérogation, pour poursuivre la distribution de l’eau pour la consommation humaine, avec des valeurs maximales autorisées de 0,3 microgramme 
De qui se moque t-on??????
Il y en a des payer à rien foutre
A+
Pas forcément Jean-François; On ne peut que se féliciter que l'Union Européenne soit plus 20 fois plus exigeante que l'OMS; OMS qui est sans doute encore plus sous l'influence des lobbies des grands groupes Monsanto, Bayer, ...

_________________

René
avatar

RV74
Equipe N&P
Equipe N&P

Date d'inscription : 01/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum