NATURE ET PASSIONS
BIENVENUE SUR NATURE ET PASSIONS, le forum des passionnés de pêche à la truite et de nature.

Pour accéder à l 'intégralité du forum,vous devez vous enregistrer et vous présenter.

Bonne visite.


LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par RV74 le Dim 10 Déc - 18:30

On parle tout le temps du réchauffement climatique et de son influence sur nos truites, je voulais partager avec vous un article que je trouve intéressant du site web de la Fédération de Pêche de SAVOIE.

La température est certainement le facteur clé de la répartition des espèces animales et végétales. C’est la variable qui régit tout. Il n y a qu’à constater l’importance du réchauffement climatique, qui est le point de toutes les inquiétudes du moment. Ce constat est d’autant plus important pour les milieux aquatiques. En effet, la température joue un rôle sur la totalité du cycle de vie du poisson : reproduction, incubation des œufs, croissance, migrations, etc.
Les variations thermiques et leurs conséquences sur les espèces piscicoles
« Contrairement aux êtres humains, la température corporelle des poissons varie selon les températures extérieures », explique Damien Proner, ingénieur à la Fédération. « En hiver, leur métabolisme ralentit car les eaux sont plus froides (donc eux aussi). Il y a des poissons qui sont plus ou moins sensibles aux variations de la température. En Savoie, nous sommes d’autant plus concernés car l’un des poissons qui y est le plus sensible est la truite. »
On distingue les espèces « eurytherme » (qui acceptent bien les variations de température) des « sténothermes » (qui les supportent très mal). « La truite, par exemple, est un poisson sténotherme. » poursuit Damien. « Les cyprinidés sont eurythermes. C’est pour cela qu’ils s’adaptent bien mieux en plaine que les salmonidés. »
Chaque poisson dispose d’un « preferendum » de températures, c’est-à-dire d’un champ de températures favorables à sa vie, au-dessus et en-dessous duquel il n’est pas capable de survivre. Le preferendum de la truite s’étend d’environ 4°C à 20°C. En dehors de ces températures, le métabolisme du poisson change : il subit un fort stress, ne se nourrit plus, et va limiter ses déplacements pour ne pas dépenser d’énergie. A l’inverse, il peut aussi chercher à s’enfuir, ce qui peut également être la cause de sa mort. A noter que la température létale de la truite est de 25°C.
Reproduction et incubation : de fortes différences selon les cours d’eau
La durée d’émergence des œufs dépend également de la température. Pour la truite, il faut environ « 400°C jours ». C’est-à-dire que dans une eau à 5°C, les œufs prendront plus de temps à incuber que dans une eau à 10°C. On considère qu’au-delà de 180 jours d’incubation, les œufs ne survivent pas. A l’inverse, une incubation dans une eau trop chaude provoquera aussi la mort des œufs. A noter qu'il faut une baisse de température pour déclencher la reproduction de la truite.
« Dans le haut de l’Isère, on a mesuré des temps d’incubation de 220 jours (ce qui signifie que les œufs n’ont pas pu éclore) », continue Damien. « A l’inverse, les cours d’eau de la Combe de Savoie sont alimentés par la nappe souterraine, qui conserve une température constante, et sont alors très favorable pour la truite. Dans l’Aitelène par exemple, le temps d’incubation des œufs est de 87 jours. »
Le développement de maladies favorisé par des variations de thermie
Tout est régit par la température, et nécessite un équilibre au sein du milieu. L’alimentation et la croissance des poissons sont meilleures dans leur preferendum. Une eau chaude contient aussi moins d’oxygène qu’une eau froide. D’importantes variations de températures peuvent également favoriser l’apparition de maladies.
« La Maladie Rénale Proliférative (MRP ou PKD) est une maladie qui se déclenche dans les cours d’eau lorsque ceux-ci contiennent un parasite vivant dans un micro-organisme nommé « bryozoaire » et qu’ils dépassent une température de l’eau de 15°C pendant au moins 15 jours », explique Damien. « Ce bryozoaire va libérer des spores dans lesquelles se trouve le parasite, qui vont ensuite pénétrer les muqueuses et les branchies des poissons où la maladie va pouvoir se déclencher. Elle se traduit par un gonflement des intestins, du rein et du foie, et peut provoquer une mortalité de près de 90% chez les poissons juvéniles, dont le système immunitaire est encore trop faible pour qu’ils puissent se défendre. »


La suite ici http://www.savoiepeche.com/Actualites_Savoie_Peche/la-temperature-facteur-cle-des-milieux-aquatiques

_________________

René
avatar

RV74
Equipe N&P
Equipe N&P

Date d'inscription : 01/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par pappy-jeff le Lun 11 Déc - 7:08

Salut René
Un sujet qui dépeint bien le ressenti du mal que nous apporte le réchauffement de la planète 
Par contre 20°c me semble une température à ne pas dépasser concernant la température de l'eau
J'ai toujours entendu les anciens dire qu'à partir de 16° la truite avait du mal à survivre suite au manque d'oxygénation de l'eau, maintenant nous en sommes à 20°, de plus la température létale est de 25°, la différence est énorme 
A+

_________________
Jean-François       

Il vaut mieux se perdre dans sa passion, que perdre sa passion
Mon livre: https://www.amazon.fr/Regards-sur-nature-Pappy-Jeff-x/dp/2407003357
avatar

pappy-jeff
Administrateur
Administrateur

Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par Léo le Lun 11 Déc - 8:12

Slt rené, merci pour la doc, il est certain que la température joue un rôle important à la survie de nos truites dans nos cours d'eau. Désormais, avec les fortes chaleurs estivales, le manque d'eau et la sécheresse de plus en plus omniprésente, nos truites ont du soucis à se faire.

_________________
Un vrai secret est un secret gardé pour soi. On fait toujours assez confiance à un ami pour le lui confier, mais lui aura assez confiance en un de ses amis pour en faire de même et ainsi de suite. Ainsi un secret se répand vite.


Mon AAPPMA : Les pêcheurs du haut Guiers
Mes Blogs :
Truites & Compagnies
Une nymphe pour pêcher
avatar

Léo
+ de 1000 posts
+ de 1000 posts

Date d'inscription : 03/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par pierrot le Lun 11 Déc - 10:15

Merci René un document fort instructif pas facile pour une truite quand la température monte a 20 degrés et plus.
En ce moment en montagne elles sont souvent sous la glace et la neige en hibernation question nourriture le minimum,et au retour de la douceur (façon de parler) autour de 3 a 4 degrés elles reprendront une vie normale

_________________
avatar

pierrot
Equipe N&P
Equipe N&P

Date d'inscription : 15/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par jean louis Flandin le Lun 11 Déc - 11:00

Bonjour, très instructif et intéressant cet article! 
 j'aimerais apporter quelques compléments...dans les Alpes et particulièrement les grandes rivières qui descendent des plus hauts sommets, avec la fusion des glaciers qui s'accentue, il me semble (par hypothèse) que parfois le t° de l'eau est l'été plus basse qu' avant, en effet en Durance en juillet août, l'eau est laiteuse et glaciale (eau de glace), c'est parait il un facteur très limitant sur la croissance des truites..d'autre part des anciens disent qu autrefois il y avait des poissons blancs aujourd’hui  disparus? amicalement

_________________
"tant que je peux librement pêcher à la ligne" I Walton.
http://rocherbaron.blogspot.fr/
avatar

jean louis Flandin
+ de 250 posts
+ de 250 posts

Date d'inscription : 08/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par RV74 le Mar 12 Déc - 8:02

jean louis Flandin a écrit:Bonjour, très instructif et intéressant cet article! 
 j'aimerais apporter quelques compléments...dans les Alpes et particulièrement les grandes rivières qui descendent des plus hauts sommets, avec la fusion des glaciers qui s'accentue, il me semble (par hypothèse) que parfois le t° de l'eau est l'été plus basse qu' avant, en effet en Durance en juillet août, l'eau est laiteuse et glaciale (eau de glace), c'est parait il un facteur très limitant sur la croissance des truites..d'autre part des anciens disent qu autrefois il y avait des poissons blancs aujourd’hui  disparus? amicalement
C'est sûr que cet aspect est abordé dans l'article « Les eaux de fonte extrêmement froides et chargées en farines glacières (fines particules de roches produites lors du meulage du socle rocheux par les glaciers) alimentent de façon accrue ces écosystèmes et en modifient profondément le métabolisme et la productivité (température, transparence de l’eau, baisse de productivité primaire,…)
On imagine bien que cette eau, n'est pas riche en nutriment et que sa froideur ne favorise pas un développement de la chaîne alimentaire des cours d'eau d'altitude. D'ailleurs en général dans les torrents d'altitude les truites sont moins grosses (Hormis dans les torrents de Pierrot) 
On ne pas se contenter de la fonte des glaces pour alimenter nos cours d'eau mais la pluviométrie est bien plus importante, d'autant pour les régions de plaine qui ne subissent que peu l'influence de la fonte. 

_________________

René
avatar

RV74
Equipe N&P
Equipe N&P

Date d'inscription : 01/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par max62 le Mer 13 Déc - 10:26

Intéressantes ces observations , merci.

_________________


Si tu veux savoir ce à quoi je pense, vas à la pêche.
Francis
avatar

max62
+ de 500 posts
+ de 500 posts

Date d'inscription : 29/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par ignon le Mer 13 Déc - 19:46

alors quelques infos pour mieux comprendre:
A partir de 17.5 degrés de moyenne sur 30j toute augmentation d'un demi degré divise par deux ou par trois la quantité des truitelles de l'année.
Ce point suffit à lui seul à expliquer la raréfaction des truites en plaine. les rivières du jura sont aujourd'hui beaucoup trop chaudes pour les truites et les nokill ne pourront rien y changer. IL reste à espérer des étés pourris de temps de temps pour continuer à y pêcher un peu.En montagne et sous les grands barrages on a en effet un effet contraire, eau plus froide donc croissance lente

_________________
tout cela est sans importance par rapport à la pêche à la truite
avatar

ignon
+ de 1000 posts
+ de 1000 posts

Date d'inscription : 02/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par RV74 le Jeu 14 Déc - 8:42

ignon a écrit:alors quelques infos pour mieux comprendre:
A partir de 17.5 degrés de moyenne sur 30j toute augmentation d'un demi degré divise par deux ou par trois la quantité des truitelles de l'année.
Ce point suffit à lui seul à expliquer la raréfaction des truites en plaine. les rivières du jura sont aujourd'hui beaucoup trop chaudes pour les truites et les nokill ne pourront rien y changer. IL reste à espérer des étés pourris de temps de temps pour continuer à y pêcher un peu.En montagne et sous les grands barrages on a en effet un effet contraire, eau plus froide donc croissance lente
Il vaut mieux une croissance lente, qu'une mortalité importante.
Dans quelques années, il n'y aura des truites qu'en altitude ...

_________________

René
avatar

RV74
Equipe N&P
Equipe N&P

Date d'inscription : 01/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA TEMPÉRATURE : FACTEUR CLÉ DES MILIEUX AQUATIQUES

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum